Sélectionner une page

La préfecture de l’Hérault annonce le passage en alerte renforcée sécheresse pour une large partie du département de l’Hérault et les premières mesures de restriction sur le fleuve Lez soutenu.

Le comité de gestion de la ressource en eau (ou comité sécheresse) du département de l’Hérault s’est réuni mardi et ont constaté que les conditions météorologiques particulières du mois de juillet (le deuxième le plus chaud dans l’Hérault après celui de juillet 2006) et l’état de sécheresse très marqué des sols superficiels, proche des records secs pour la période, conduisent à renforcer la limitation des usages en eau dans le département.

Chute des débits des cours d’eau

« Si le niveau des nappes souterraines baisse à un rythme proche des normales de saison, la chute des débits des cours d’eau du département est plus préoccupante », indique la préfecture. Par ailleurs, Météo-France annonce la poursuite des conditions estivales avec des températures nettement supérieures aux normales de saison et une faible probabilité de bénéficier de précipitations significatives les prochaines semaines.

Dans ce contexte, sur proposition du comité de suivi sécheresse, le préfet de l’Hérault a décidé le placement en alerte renforcée des bassins versants de l’Hérault (Hérault amont, Lergue et Hérault aval) et de l’Orb (Orb amont, Jaur, Orb aval et axe Orb soutenu) ; le passage en alerte de l’axe Lez soutenu et le maintien des mesures déjà en vigueur sur les autres secteurs du département. Les mesures d’interdiction et de restriction évoluent selon le niveau d’alerte.

Mesures en vigueur

Voici la liste non exhaustive des mesures en vigueur dans les communes en situation d’alerte renforcée :

Interdictions : du remplissage des piscines privées, du lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles, de l’arrosage des pelouses des espaces verts ainsi que des espaces sportifs, du lavage des voiries, ou encore de faire fonctionner les douches de plage ; interdiction entre 8h et 19h de l’arrosage des jardins potagers et des golfs (à l’exception des greens et départs) ; interdiction entre 11h et 20h de l’irrigation agricole, sauf pour les modes d’irrigation économes en eau ou pour les productions spécialisées très dépendantes en eau et fragiles. La rive héraultaise du Vidourle connaît une interdiction d’irrigation le jour entre 8h et 20h, ainsi que la nuit entre 20h et 8h, mais uniquement les jours pairs.

Restrictions pour les usages industriels, les stations d’épuration et réseaux ou encore les prélèvements sur le Canal du Midi.